CAMPAGNE « STOP HARCÈLEMENT SEXUEL » DANS LA COMMUNE DE Sô-AVA

Les élèves et les apprentis s'expriment !

Tout au long du mois de Mai 2019, la campagne Stop Harcèlement Sexuel (SHS) en milieu d’apprentissage a mobilisé les énergies dans la commune de Sô-Ava.

 

En effet, cette campagne a été pensée et conçue par l’équipe de PeACE-ONG dans le cadre du projet « Prévention du phénomène des enfants de la rue dans les communes du Sud de la République du Bénin » qui a pour objectif de contribuer à la réduction du flux d’enfants des communes du Sud-Bénin vers la rue. Elle a pour objectif d’informer les élèves et apprentis sur les causes, manifestations et conséquences du harcèlement sexuel tout en faisant la lumière sur les mécanismes de dénonciation.

 

Elle a mobilisé en un premier temps, le Jeudi 16 Mai 2019, l’équipe des enseignants du Collège d’Enseignement Général de Gbéssou ainsi que plus d’une centaine d’élève dudit CEG.

Dans un second temps, cette campagne a mobilisé et sensibilisé tous les appentis de l’Arrondissement de Houédo Aguékon dans la commune de Sô-Ava.

 

Au cours de ces différentes séances de sensibilisation, la question du harcèlement sexuel a fait objet de discussion à bâtons rompus entre les bénéficiaires et l’équipe de sensibilisation.

De cette campagne, on peut retenir qu’aussi bien au CEG que dans les centres d’apprentissage, le harcèlement sexuel est présent et constitue une des causes non négligeables d’abandon. Elle se manifeste entre autre par les jeux d’yeux, les maquillages extravagants, le port des grosses perles sous des tenues cintrées, le refus de certains sous-patrons, de transmettre le savoir faire aux jeunes apprentis sans « le droit de cuissage », « les jeux de balançoire des cuisses par les élèves filles » pour influencer le professeur …

 

Au détour des discussions, les apprenants ont pris conscience que le harcèlement sexuel a de nombreux conséquences sur eux. Entre autre conséquences mis en lumière, on peut citer les maladies sexuellement transmissibles, les grossesses précoces, les grossesses non désirées, les abandons de classe ou de l’apprentissage, la détérioration des relations enseignant-élève ou patron-apprenant.

 

Au terme de cette campagne, il faut noter que le harcèlement sexuel en milieu d’apprentissage est un phénomène présent en permanence dans les lieux d’éducation des enfants dans la commune de Sô-Ava. Les acteurs impliqués sont aussi bien les éducateurs, les enfants eux-mêmes que d’autres acteurs dans l’environnement immédiat des éducateurs (par exemple, certaines apprenties nous ont confiés lors de l’activité, que le mari de leur patronne les harcellent aussi). Cet état de chose ne garantit pas un environnement protecteur sécurisé pour les enfants et n’est pas sans conséquences sur leur rendement. Par ailleurs, tous les participants à cette campagne ont été outillés au mécanisme de dénonciation des divers abus. A l’avenir, PeACE-ONG engagera une discussion avec le collectif des artisans à cet effet. Elle procèdera aussi à la formation des enseignants et artisans sur le harcèlement sexuel en milieu d’apprentissage dans toute la commune.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *