Journée de l’Enfant Africain 2019, PeACE-ONG fait œuvre utile !

La Journée de l’Enfant Africain (JEA) est célébrée tous les 16 juin en mémoire des nombreux enfants massacrés lors des manifestations du 16 juin 1976 à Soweto, en Afrique du Sud. Chaque année, le Comité Africain d’Experts sur les Droits et le Bien-être de l’Enfant (CAEDBE) choisi un thème de réflexion et d’actions pour marquer la célébration. Cette année, le thème choisi par le CAEDBE est : « L’action humanitaire en Afrique : les droits de l’enfant avant tout ».

Pour cette 28ème édition, le Comité des experts « recommande que tous les États membres de l’UA, en collaboration avec la société civile, les agences des Nations Unies et d’autres organisations partenaires, célèbrent la JEA à travers une grande variété d’événements et d’activités nationales et infranationales. Les États membres et leurs partenaires sont également encouragés à promouvoir la JEA à travers une couverture médiatique locale et nationale. Le CAEDBE recommande vivement la participation active des enfants à la planification, à la mise en œuvre et au suivi des activités de la JEA.

L’un des résultats attendus des Etats pour cette JEA est d’élaborer « des stratégies nationales de prévention des urgences humanitaires et, en cas d’urgences, des mesures pour faire en sorte que la protection des droits des enfants soit une priorité ».

C’est dans ce cadre que Perspectives / Actions Communautaires pour l’Enfance (PeACE-ONG) a décidé de commémorer, ce vendredi 14 juin 2019, la JEA dans la ville de Bohicon. Deux grandes activités ont été réalisées pour marquer la journée :

       une demi-journée réflexion sur le thème et

       la visite d’un Centre d’Accueil et de Protection de l’Enfant (CAPE) suivie de don.

Les ONG ESAM, PeACE-ONG, AUTRE VIE et DAPI-BENIN, membres du consortium des quatre ONG, ont réfléchi sur le thème de la JEA 2019.

      La séance de réflexion a démarré par les mots de bienvenue de M. Dominique SOUNOU, Directeur Exécutif de DAPI-BENIN, à l’endroit des délégations venues de Cotonou et de Missrété avant de demander à l’assistance d’observer quelques secondes de silence en la mémoire de dame Mireille, précédemment Secrétaire à DAPI-BENIN, décédée des suites d’une maladie.

C’est après cette minute de silence que les travaux de réflexion ont été enclenchés par une communication sur le contexte de la JEA relativement aux orientations du comité des experts. Dans sa présentation, Monsieur Wilfried LISSA, Coordonnateur de Zone à PeACE-ONG, a abordé, entre autres, les raisons du choix du thème de l’année ainsi que les résultats attendus par le comité.

Les situations d’urgence souvent observées au Bénin sont les inondations qui occasionnent les déplacements de milliers d’enfants de leurs localités pour se retrouver dans les lieux tels que les écoles, les églises… a expliqué Monsieur Roch MAFORIKAN, Directeur Exécutif de PeACE-ONG. Pour Monsieur Alexandre DEGNON, le comité vise également des actions préventives. La situation post-électorale que traverse le Bénin est alarmante et nécessite une analyse approfondie. Les incidents survenus dans la commune de Tchaourou depuis plusieurs jours doivent interpeller les acteurs de protection de l’enfant : « un seul adulte tué, c’est des enfants qui sont touchés. Nous devons être proactifs, réfléchir et agir… ».

Pour le consortium, il ne faudrait pas attendre la survenue des catastrophes ou les crises pour agir. Des actions à l’endroit des parents sont aussi nécessaires pour une meilleure protection des enfants. Mais pour que les droits de l’enfant soient effectivement respectés et mis en avant, il faudra appliquer les lois dont nous disposons. Pour le consortium, c’est la loi n°2015-08 du 8 décembre 2015 portant Code de l’enfant en République du Bénin qui est le bréviaire des acteurs de protection de l’enfant. Cependant, une difficulté demeure : la non disponibilité des décrets d’application. Ce vide juridique ne permet pas une bonne application de cette loi qui fait partie des meilleures lois en matière de protection de l’enfant dans la sous-région.

A la suite des débats, quelques recommandations à l’endroit du consortium ont été faites par les participants.  Il s’agit de :

      – Rendre visible les actions du consortium des quatre 4 ONG et de ses membres pris isolement ;

      – Transmettre à bonne date aux services et/ou directions techniques de l’Etat, les divers rapports d’activités ;

      – Sensibiliser les populations sur l’importance des actions ou comportements non violents à travers des émissions radiophoniques et lors des activités grand-public ;

     – Interpeller les instances de l’Etat sur la situation des décrets d’application de la loi n°2015-08 du 8 décembre 2015 portant Code de l’enfant en République du Bénin.

      Le second acte de la célébration de la Journée de l’Enfant Africain est la visite aux enfants du CAPE « LA VOIE DU SALUT » de Bohicon.  C’est un centre résidentiel de DAPI-BENIN (Dispensaire Ami des Prisonniers et des Indigents) qui s’occupe essentiellement de la prise en charge des enfants des détenus. C’est le seul CAPE au Bénin s’occupant de cette cible souvent négligée ou méconnue.

La protection de l’enfant étant holistique, elle ne se limite pas à la prise en charge d’un seul aspect des droits : le droit à la santé, à l’alimentation sont aussi importants que celui de la protection. Conscients de cette nécessité et joignant l’acte à la parole, les dirigeants de PeACE-ONG a apporté un soutien au formidable travail qui se fait dans cette institution. En effet, pour finir en beauté la visite, un important lot constitué de vivres (huile, sacs de riz, de pates alimentaires…) et de produits d’entretien (cartons de savons…) a été donné aux enfants du CAPE « LA VOIE DU SALUT ». C’est un modeste don pour contribuer au noble travail humanitaire qui se fait par l’équipe de DAPI-BENIN, a laissé entendre, Monsieur Alexandre DEGNON, Président du Conseil d’Administration de PeACE-ONG.

La délégation de PeACE-ONG constituée de l’équipe de la Direction et des Coordonnateurs de Zone dont Monsieur Fiacre AKPONDEHOU, s’est félicitée de la réussite de l’activité longuement préparée. Les diverses délégations se sont séparées après les mots de remerciements de Monsieur Dominique SONOU, très touché par cette action de PeACE-ONG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *